Les personnes vivantes ou récemment décédées, certaines données sensibles y compris les notes personnelles et certaines photos, ne sont visibles qu'avec un mot de passe Ami. Demandez cet accès personalisé ***ici*** Inscrire ce mot de passe à la page de consultation.NOUVEAU: Vous devez maintenant vous connecter sous la forme nom_utilisateur:mot de passe - Exemple louis:mdp (mdp étant le mot de passe). Pour les habitués, le nom utilisateur est votre prénom en minuscule sans les caractères accentués. L'inscription du mot de passe fera disparaître cet avis et les noms masqués d'un x.
(pages liées)

Archélas Poulin 1892-1969 Artiste sculpteur et peintre

Archélas Poulin est né le 10 octobre 1892 à Piopolis (Lac Mégantic).

L'art de Poulin est issu d'une riche tradition de sculpture sur bois au Québec. Et comme beaucoup d'artistes populaires, son génie créatif a commencé à s'épanouir pendant une période d'isolement personnel. C'est après que le jeune résident de Piopolis au Lac-Mégantic (QC) ait été gravement blessé dans un accident de bûcheronnage en 1917 qu'il prend un canif et commence à tailler des personnages dans du pin. Les vingt-quatre dioramas (note explicative) qu'il achève et qui représentent la vie du Christ font tellement sensation dans les foires locales de la région qu'il décide de les emmener sur la route, d'abord en train, puis en camion dans toute l'Amérique du Nord, présentant toujours son exposition en retour d'une contribution volontaire. C’est ainsi qu’il gagne sa vie.

Les visiteurs de foires aussi éloignées que Cuba et le Mexique s'émerveillent de l'ingéniosité de l'exposition mobile de Poulin et lorsque toute son oeuvre est volée à Boston en 1926, Poulin n'est pas pour autant découragé. Il repart en tournée avec une autre exposition. Chacun de ses douze nouveaux dioramas représente alors un mois de la vie du Québec rural d'il y a cent ans. Cette fois-ci ses dioramas sont des automates. Ce sont des personnages sculptés et merveilleusement colorés qui bougent et dansent, animés par des mécanismes très complexes. Le remarquable 'Grand Ballroom' (scène de bal) est l'un des nombreux dioramas ajoutés après l'acquisition d'un camion remorque moderne à la fin des années 1940. L'aventurier Poulin fait partie d'un petit nombre de sculpteurs itinérants qui apportent leur art à leur public, généralement dans les petites villes et les foires rurales. Aujourd'hui c'est le Musée canadien des Civilisations à Hull qui abrite la plus importante collection des œuvres de Archelas.

Agrandir l'imageLe Grand Ballroom 1946 ; bois peint 150 x 130 x 69 cm.
Archélas Poulin est né le 10 octobre 1892 à Piopolis (Lac Mégantic), une autre source mentionne le Rang de la Louise, à Woburn, village voisin. Archélas (fils de Joseph Poulin et Elvina Gagné) se mari à Elmire Guay (fille de Joseph Guay et Marie Fortier) le 21 juillet 1913 à Val-Racine (Le Granit) en la paroisse St-Léon-le-Grand. Ils auront six enfants dont Annette née à Conoran au Vermont en 1915, les autres enfants nés au Québec dès 1913 (Rita, Armand, Paul-Emile, Jeannette, Lucienne). Selon les informations recueillies, Archélas est établi au Vermont en 1915, sur l'acte de naissance de Annette on mentionne son métier qui serait 'farmer' (?), mais deux ans plus tard selon un registre de Conscription de la Première Guerre Mondiale rempli le 5 juin 1917 il habite Colebrook au New-Hampsgire et travaille pour une industrie des Pâtes et Papiers. C'est sans doute à cet endroit qu'il s'est blessé, en forêt un lourd chargement de billes de bois se serait renversé sur lui le laissant handicapé à vie (une autre source mentionne un accident de drave). Dans son village natal à Piopolis (Lac Mégantic) la rue de l'Artisan est ainsi nommée pour rendre hommage au sculpteur Archelas Poulin. Il demeurait tout au bout de la rue du Forgeron (rue de la Vieille-Forge), à quelques pas de cette rue de l'Artisan. J'ai retracé sommairement les origine généalogiques de Archélas sur la fiche d'un ancêtre commun (à Linière Poulin), Pierre Poulin.

Le diorama du Grand Ballroom est montré sur la photo à gauche. Cette sculpture dioramique comprend 113 personnages faits à la main, animés par des mécanismes à engrenages et habillés de costumes confectionnés par l'épouse et la fille du sculpteur, Annette, qui peignait aussi les personnages. " Il a fallu 23 mois pour réaliser cette exposition ", a écrit Archelas Poulin sur une affiche accrochée près son chef-d'œuvre lors des expositions. Poulin était manifestement fier du travail qu'il avait consacré aux personnages de cette scène, dont chacun bouge en réponse à un réseau de mécanismes cachés et actionnés par des petits moteurs électriques, des poussoirs et des engrenages variés. Les danseurs tournoient et tapent du pied, les musiciens jouent en actionnant des instruments au son de la musique.

Généalogie Genepoulin

Archélas Poulin ne figure pas encore dans la base généalogique Genepoulin. Cependant il est répertorié dans la base de descendance de Claude Poulin quoi que sommairement (incomplet). Pour cette base voir ce [LIEN] qui montre la fiche personnelle de Archélas ou ce [LIEN] pour son ascendance jusqu'à Claude Poulin, soit 9 générations.

Album photos

L'album photos de Archélas Poulin montre plusieurs autres scènes du Grand Ballroom ou Salle de Bal et du mécanisme qui l'actionne. Il y a aussi des photos d'autres dioramas, des peintures réalisées par l'artiste, ainsi que des affiches ayant servi lors de ses expositions itinérantes; tout ce matériel conservé au Musée canadien de l'Histoire à Ottawa. — Voir ce [LIEN] pour accéder à l'album




    

Apparence et Langue :    switch to templm
Genepoulin.net 2018 Logo GeneWeb v. 7.0.0© INRIA 1998-2017
 Important ! Les données de cette page sont une copie de la base généalogique Genepoulin prise à cet instant   .  La base Genepoulin n’est pas une référence absolue et peut contenir des erreurs. Les informations ne sont données qu’à titre indicatif et ne sont pas garanties. Pensez à vérifier d’autres sources. Nous déclinons toute responsabilité pour les informations que vous y auriez prélevées et que vous n’auriez pas vérifiées auprès de sources autorisées.