Notez que pour raison de confidentialité un mot de passe est requis pour voir les données des personnes âgées de moins de cent ans ainsi que pour certaines autres pages ou sections de pages. Vous pouvez demander le mot de passe ami ***ici*** - Rendez vous à la page d'accueil Généalogie avec ce mot de passe pour l'y inscrire et pouvoir parcourir et lire tous les textes ou photos.
(lænkede sider)

Rouen - lieu d'origine de Claude Poulin

alternative description Église Saint-Maclou, Rouen, France

Comment ne pas citer Victor Hugo? Rouen, La ville aux cent clochers carillonnant dans l’air Le Rouen des châteaux, des hôtels, des bastilles Dont le front hérissé de flèches et d’aiguilles Déchire incessamment les brumes de la mer. (Les Feuilles d’automne, 1831.)

Victor Hugo exagère, mais la formule « ville aux cent clochers » est ancienne et appliquée à d’autres villes. Certains articles parlent de 37 paroisses à Rouen, 31 à l’intérieur des murs, 5 dans les faubourgs, et une annexe. Le volume de la collection Ces villes et villages de France... berceau de l’Amérique française dresse la liste des migrants originaires de la ville; chacune des 31 paroisses est représentée, le plus grand nombre venant de Saint‐Maclou. Au total, 213 migrants viennent d’une paroisse identifiée; 29 autres d’une paroisse inconnue. Certaines de ces églises ont évidemment disparu, Saint‐Vincent en particulier détruite en 1944, mais dont les vitraux du XVIe siècle, protégés, ont été installés dans l’église Sainte‐Jeanne‐d’Arc, achevée en 1972. La ville de Rouen est située dans l’actuel département de Seine‐Maritime. Elle en est la préfecture. C’est donc là que se trouvent les Archives départementales où sont regroupés des documents anciens (registres paroissiaux, actes notariés et autres) intéressant particulièrement le généalogiste.

La population de la ville est estimée entre 70 000 et 75 000 habitants en 1640‐1650. Les épidémies de peste sont fréquentes, en particulier en 1649‐1650 et en 1668‐1669. L’une des activités les plus importantes de la ville et des faubourgs concerne les textiles : étoffes de lin et de chanvre puis cotonnades.

Plaque commémorative Claude Poulain apposée à l'église St-Maclou
Rouen est le lieu du procès et du supplice de Jeanne d’Arc en 1431. Blaise Pascal est à Rouen avec son père en 1639; c’est là qu’il met au point la machine à calculer... On connaît enfin les quelque 30 tableaux impressionnistes de la cathédrale réalisés par le peintre Claude Monet. Une plaque dans l’église Saint‐Maclou rend hommage à Claude Poulain (1616‐1687), fils de Pascal Poulain et Marie Levert, qui épouse Jeanne Mercier à Québec en 1639. Une autre honore Pierre Boivin (1643‐1709), fils de Pierre Boivin et Anne Lecoq (quise sont mariés dans cette église en 1633), époux en Nouvelle‐France en 1664 d’Étiennette Fafard; une troisième rappelle le souvenir de Pierre Dugrenier et Marie‐Thérèse Grenet qui s’y sont mariés en 1711, et dont le fils Joseph se marie en Nouvelle‐France en 1742.

ROUEN ET LA NOUVELLE‐FRANCE

Les premières relations connues entre Rouen et Terre‐Neuve datent du début du XVIe siècle. En 1541, Jean‐François de La Rocque, sieur de Roberval, embarque à Honfleur pour aller créer en Nouvelle‐France (à Cap‐Rouge, près de Québec) un établissement permanent. Mais c’est un marchand rouennais, Alonce de Civille (vers 1490‐1552), qui lui procure des marchandises et des navires. L’établissement de Cap‐Rouge, cependant, ne durera pas, Roberval étant obligé de rentrer en France en 1543. ...

Texte complet sur 3 pages paru dans la revue L’Ancêtre, numéro 310, volume 41, printemps 2015 par Romain Belleau. Téléchargeable à ce lien.

switch to templm
Genepoulin.net 2018 Logo GeneWeb v. 7.00-exp© INRIA 1998-2017