Notez que pour raison de confidentialité un mot de passe est requis pour voir les données des personnes âgées de moins de cent ans ainsi que pour certaines autres pages ou sections de pages. Vous pouvez demander le mot de passe ami ***ici*** - Rendez vous à la page d'accueil Généalogie avec ce mot de passe pour l'y inscrire et pouvoir parcourir et lire tous les textes ou photos.
(lænkede sider)

Officier de Milice

«...» Dans son évaluation des troupes en présence lors des affrontements du 13 septembre 1759 sur les plaines d’Abraham à Québec, et du 28 avril 1760 à Sainte-Foy, l’historien André Charbonneau estime qu’environ la moitié des militaires du côté des troupes françaises, présents au premier engagement, était des miliciens canadiens tandis qu’au deuxième, ils comptaient pour plus du tiers des effectifs.

Rappelons que la milice canadienne avait été mise sur pied en 1669 et regroupait tous les hommes, sauf quelques exceptions, âgés de 16 à 60 ans. Organisés en compagnies paroissiales, les miliciens se réunissaient une fois par mois pour participer à certains exercices militaires. Ils accompagnaient les compagnies franches de la Marine dans la défense au quotidien de la Nouvelle-France. À la veille de la guerre de Sept Ans (1755 à 1763) ou de la Conquête, les miliciens représentaient une force de combat redoutable, très habile dans l’art de la petite guerre et pour lutter contre les Amérindiens, mais peu utile pour les méthodes de guerre traditionnelles.

Durant la guerre, les combattants du côté français comptaient des soldats appartenant aux troupes de terre, qui relevaient du ministère de la Guerre; des soldats faisant partie des compagnies franches de la Marine, sous la gouverne du ministère des Colonies; des miliciens canadiens, sans doute le contingent le plus nombreux, et quelques centaines de combattants autochtones.

Les ancêtres miliciens connus de la présente généalogie Genepoulin sont Joseph Poulin, Jean Baptiste Poulin, Pierre Poulin, Martin Poulin, Nicolas Hudon dit Beaulieu ainsi que Nicolas Rivard.

On note aussi un dénommé Pierre Poulin, milicien de Saint-Joachim, « ...tué par les Anglais sur la fin d’août 1759 et inhumé par les habitants... ». Cet individu n'est pas répertorié dans la base de données Genepoulin.

Source: Texte tiré de: GÉNÉALOGIE INSOLITE INSOLITE, LES GRANDS OUBLIÉS DE 1759-1760. Louis Richer, L’Ancêtre, numéro 289, volume 36, hiver 2010

switch to templm
Genepoulin.net 2018 Logo GeneWeb v. 7.00-exp© INRIA 1998-2017